Rechercher dans le site

Respect de la dynamique

Au Studio de la Côte, nous avons l'art de vous en mettre plein le VU...mètre !!! En respectant la dynamique.

Respect de la dynamique Respect de la dynamique

Fort et Clair

Votre musique sera mixée et masterisée pour être compétitive avec les autres titres du commerce

Fort et Clair Fort et Clair

Optimisation des niveaux

Pour que le mastering soit le plus efficace possible, les niveaux à toutes les étapes sont vérifiés

Optimisation des niveaux Optimisation des niveaux
Index de l'article
Mastering
Fort et clair
Plein le VU
Rééduquer nos oreilles
Pas de miracle
Espace Démo
Toutes les pages

 

La démocratisation du mastering

 


Aujourd’hui donc, le mastering se démocratise, conséquence de son utilisation devenue indispensable. Chaque home-studiste qui aura compris sa nécessité se sera essayé avec plus ou moins de réussite, préférant souvent investir la somme demandée par un studio spécialisé dans des plugins (ou plugs) ou dans des appareils externes pour approcher au plus près le volume et la clarté des disques du commerce.


Bien que beaucoup d’ingénieurs de mastering se battent contre cette guerre du volume (Loudness War), il est un fait indiscutable de nos jours, que pour qu’un titre donne l’impression de bien sonner, il doit être aussi fort et clair que les autres, au risque d’être rejeté par les directeurs artistiques des maisons de disques ou les programmateurs des radios. Alors tout le monde y va de son petit “gonflage” en le baptisant mastering arguant que ce n’est pas si sorcier finalement.

Malgrè cette démocratisation apparente, le mastering n’est pas aisé, car il n’y a pas de recette à appliquer pour obtenir le résultat escompté. Une longue pratique et une solide expérience dans le maniement des outils de trituration du son mèneront à cette indescriptible satisfaction d’entendre son titre sonner comme ceux du commerce, même à faible volume, voir les vu-mètre collés au rouge en ne décelant aucune saturation et surtout entendre sa création sonner aussi bien dans la sono de sa voiture que dans la vieille radio pourrie aux basses anémiques de tante Gertrude.